Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juillet 2016 6 02 /07 /juillet /2016 09:15

Il y a des courses dont l'objectif est différent des autres! pour moi le 80km du mont blanc était d'être FINISHER! Mais je ne m'attendais pas à ce que j'ai vécu....

il y a 1 an à peine j'avais franchi la ligne du marathon du MMB et j'avais lancé "l'année prochaine je fait le 80km!". Je ne devais pas avoir toute ma tête ;-)!!!! Et je suis resté sur mon choix. Pourtant les gens me disaient: t'es un malade (ça je le sais!😂); Un an plus tard me revoilà à Chamonix pour participer au 80km! Arrivé le mercredi afin de récupérer de la route, cette fois grâce à 2 amis du Nord, Rémy et François, je suis à quelques pas de la ligne de départ/arrivée! Tout est presque parfait, il me manque mes supportrices (mes femmes!). Je retrouve tout doucement la team St Yorre où toute l'équipe est réuni pour l'événement! le jeudi ce sera tranquille, un petit footing pour faire dérouler les jambes et du repos avant la grande bataille!

Après une courte nuit, réveil à 3h, le grand jour est arrivé!!!! Je déjeune, me prépare vite fait et je prends la direction de la ligne de départ où je retrouve Pierre qui fait le 80km aussi. J'aurais aimé l'accrocher mais il est trop costaud le Pierrot!😉.Il est 4h et l'heure de partir pour une journée est arrivée! Je pars tranquillement, je ne veux pas me mettre dans le rouge car dès le début ça grimpe pour arriver au "Brevent" 9km pour 1400m de D+. Je la monte à mon train sans jamais me mettre dans ĺe rouge. La fin de l'ascension et le début de la descente s'effectuent dans la neige avec quelques chutes pour ma part!!!!😂😂😂 J'arrive au premier ravito, je grignote et bois avant de repartir pour la descente en direction de la "Fre". Je ferai une bonne partie avec Sphane jusqu'au 36km. La montée "au tête au vent" commence déjà son écrémage. Je souffre mais je serre les dents et je préfère ralentir un peu. On redescend par le col du Montets pour arriver au 2e ravito où m'attend Muriel pour mon ravito perso!😉 Nous ne sommes qu'au km28 à ma montre et c'est déjà dur avec mes tendons qui me font souffrir dans les descentes! Je repars pour 2 montées de 700m de d+ pour environ 13km avant le prochain ravito! La première montée vers "Lorlaz" me fait déjà très mal! J'entame la descente où j'arrive à peine à courir, mes tendons me lâchent! Et il faut monter Emosson, je suis rincé et ça commence à chauffer... je suis au km38 je suis encore sur les bases de 15h. Mais je me dis "c'est beau de rêver" car cette montée sera pire qu'un écrémage, près de 40% des participants jeteront l'éponge! Je n'ai pas de mot pour vous décrire cette montée en plein cagnard! Des arrêts tous les 15m pour effectuer 1km en 1h. Une machine en surchauffe, heureusement qu'il y a des ruisseaux pour se rafraîchir! Au loin on aperçoit le barrage où est le prochain ravito.J'ai du mal à me dire qu'il faut y aller mais au bout d'un gros effort j'y arrive! Dans ma tête c'est clair je jette l'éponge ici. Le corps mais surtout la tête ne veulent plus continuer. Muriel et Olivier vont tout faire pour me motiver à repartir et après un arrêt de plus de 30' ils vont réussir mais pour combien de temps... Je change mon haut, mes chaussettes et mes baskets afin de repartir dans de bonnes conditions. J'entame la descente vers Chatelard mais impossible de courir, mes tendons me font souffrir, au bout de 2km à Gietroz j'arrête. Je regarde les conccurents passer, certains me demandent si "ca va ? ", ma réponse "c'est fini pour moi". Au bout de 5' deux gars qui avaient fait la montée d'Emosson s'arrêtent et me disent "tu peux pas arrêter comme ça!". Ils me forcent à repartir en me disant "allez, on finit à 3!". Ma 2e tentative d'abandon tombe à l'eau! Je repars avec mes 2 compères Mathieu et Médéric. Les sensations subitements reviennent et mes 2 compères souffrent dans la montée qui nous ramène au ravito "les Jeurs km47". Après un bon 15' d'arrêt au ravito, je remotive la troupe mais Mathieu ne repartira pas! Je repars avec Méric qui au bout de 1km lui aussi jète l'éponge! Je me dis allez Seb soit fort on va la finir cette course! Et cette montée vers les posettes se passe trés bien! la descente vers "le Tour" s'éffectue rapidement avec 2 anglais, je me suis même dit c'est bon les jambes sont de retour! J'arrive au ravito "le tour" je prends mon temps mais impossible de boire (j'ai trop bu de coca avant!). Je reprends ma route avec un échauffement entre les jambes qui m'empêche de dérouler comme je le voudrais! Aux alentours de "Lavancher" je décide de marcher car je commence avoir envie de vomir mais impossible de rendre! Je marche jusque le ravito "les Bois" ou je retrouverais une partie de la team pour rebooster pour finir ce periple! Et quand on te dit "allez, tes femmes sont fières de toi", tu n'as plus qu'une chose à faire pour elles, "FINIR". Je ne traine pas sur ce ravito et repars avec du punch! Mais cela ne va pas durer longtemps. Peu avant la fin "les Mottets". je sors la galette, je suis obligé de m'asseoir car je suis très affaibli et je ne tiens quasiment plus debout avec les vertiges! Je suis même surpris par le comportement de certains concurrents qui passent devant moi sans demander si ca va!.Au bout de 30' je me remets en route, les vertiges ont quasiment disparus mais c'est pas gagné! Je marche et je n'ose même plus regarder devant moi car ça grimpe (escalade!). J'arrive au "Montenvers" dernier ravito de la course où je me pose 15' en écoutant un peu tout le monde et j'apprends qu'il reste encore 10km avec 300 de D+ sur 5km et 5km de descente! Et me voilà reparti pour la dernière ligne droite! Les 5 premiers kilomètres passent encore assez bien! Je me dis le plus dur est passé mais non la descente sera un calvaire 1h30 pour 6km. J'ai les cuisses dures comme du béton, chaque appui est très douloureux. Je sors enfin de la descente et la je sais que c'est gagné! Aurélien de la team est là pour m'accompager jusqu'à la ligne d'arrivée où il y a encore pas mal de monde sur le bord du parcours et une grosse partie de la team est là pour m'accueillir et me féliciter! Je franchis une arche que je ne pensais jamais franchir dès le 40é kilomètre...

Le chrono 20h52'41" n'est pas à la hauteur  de ce que j'espérai mais après une telle journée : "je suis heureux d'être finisher". il y a un an on m'avait posé une question et bien on m'a posé la même mais cette fois ci j'ai été plus sage: je reviendrai mais sur le 42km pour essayer de claquer une perf!!! '

Merci à vous tous pour les encouragements et toutes les personnes qui m'ont accompagné: la Team, Muriel pour les ravitos, Olivier pour son soutien, Magalie pour son soutien et d'avoir informé mes femmes sur mon avancé et surtout à mes femmes qui m'ont envoyé les forces pour finir!'. Un merci également à mes 2 colocataires Rémy et François de m'avoir accueilli dans leur appartement .

Une chose est sûre, le Mont Blanc n'a pas réussi à me terrasser et je reviendrais le défier sur le 80km pour le dompter!!!'

sur la ligne de départ avec mon pote Pierre!

sur la ligne de départ avec mon pote Pierre!

ravito du Buet km26

ravito du Buet km26

en route pour la dernière ligne droite!

en route pour la dernière ligne droite!

belle prise!

belle prise!

finisher!!!!!!!!!!!!!!!!

finisher!!!!!!!!!!!!!!!!

Partager cet article

Repost 0
Published by ch'ti-seb - dans sport
commenter cet article

commentaires

FABIEN 06/12/2016 10:13

Hello SEB.
ça va bien, merci. Et toi également ? Tu cours de nombreux trails, c'est cool !
Aussi, pas mal ta course à Biache après un trail, la veille....;)
Bonne journée.
Fab

La prochaine compétition!

 

    
Résultats:
Championnats de cross du Pas-De-Calais:
 
Résultats: 43è/71 pour 9300m en 37'29" (1abandon!)  
          Par équipe "Champion du Pas De Calais" (Merci aux potes!!!)         
 
 
    
Ma prochaine compétition ce sera: 
          
      Championnats de cross du Nord Pas De Calais à Fourmies                                                           
 
 
 
 
     
 

Rechercher

Site de DUWATTEZ Sébastien

cross lievin 2014

Musique